De temps à autre je fais remonter ce que j'ai écris voici plusieurs mois ou plusieurs années.  Vous pouvez constater ainsi la pertinence de mes engagements et ma vigilance . Là, il s'agit du billet daté du 13 janvier 2012...   Il se trouve qu'en ce moment on reparle de cette affaire et de la taxe Tobin.

 

Areva : Uramin / Areva : fiasco industriel ou vaste escroquerie ? Pièces à conviction : « Areva, 3 milliards en fumée » mercredi 10 décembre 2014 à à 23h10 sur France3

voici mon article du

13 janvier 2012

NUCLEAIRE/ AREVA le spécialiste public du nuclaire victime d'une escroquerie !

 centrales atomiques

 

     Copie de FAUCHEUR-originel

Je ne sais s'il elle va continuer d'être sous silence, mais cette info ne manquera pas d'être exploitée par les anti-nucléaire. Cette fois, ce n'est pas un risque de pollution imminente , mais une mauvaise opération financière voire un délit d'initiés que les contribuables français devront encore éponger.  En effet, la compagnie AREVEA (dont le capital est détenu à 87% par l'état ) selon cette dépêche " Areva victime d'une "escroquerie" en acquérant Uranim, affirme l'auteur d'un audit " a bien acquis une gisement d'Uranium en Afrique , vendu par une société canadienne, qui s'avère être d'un rendement médiocre. Estimé aujourd'hui, quelques années après son achat, à moins de 20% du prix de son acquisition.
 Quant aux chiffres, aussi vertigineux qu'ils puissent être, nous y sommes habitués... Là dans cette affaire il est question des 2,5 milliards d'Euros, puis d'un acompte de 1,46 Milliards...sans que l'on sache vraiment ce qui a vraiment été versé ou ira rejoindre notre dette nationale.
   Sans doute, une fois encore pouvons nous penser qu'il s'agit d'un nouvel aléa lié à une négligence ou malversation qui devrait être sanctionnée...Mais vous savez bien qu'il n'en sera rien ! La PDG, Anne Lauvergeon devrait même partir avec un indemnité de 1,5 Millions d'Euros. Mais, là encore on peut se remettre d'une telle indignation.. mon inquiétude paradoxalement se portera surtout sur la récupération de nombreuses associations qui fustigeront encore plus le programme nucléaire...et ce à tort ou à raison.  En effet, il est très facile de recueillir ainsi des émules, sympathisants, électeurs ou autres cotisants et bénévoles. Le plus à craindre, et je ne cesse de le répéter, serait de se désengager ou de négliger la filière nucléaire ! En fait, nous avons des marmites sur le feu ! Et celles ci peuvent devenir très dangereuses si on applique pas toutes les règles de sécurité et de maintenance...ainsi que les renouvellements des personnels affiliés. Sans doute certains d'entre vous ne tirent aucune une gloire d'avoir un proche ingénieur ou technicien dans le nucléaire... et n'embitionnent pas cette fiiaire pour leur progéniture...mais dites vous bien qu'autrefois, il fallait fournir des soldats ou des prêtres à la nation !...Nous en sommes donc encore là ! Force est de le constater, cependant l'essentiel est déjà d'en prendre conscience avant de pouvoir faire évoluer les choses et de progresser dans la clarté (...)
  Bon, même si je semble m'égarer, il n'en est rien. Mon intermède ici est de souligner l'importance de réguler la liberté de marché ! En ce sens, la proposition de notre président de mettre en place la taxe Tobin est une bonne initiative même si elle est perçue comme une opportunité de plus en période d'élections.   Ainsi, en régulant les transactions financières pourrions nous empêcher ou contrôler de telles opérations, comme cet achat de mine d'uranium infructueuse réalisée sur notre dos par les dirigeants d'AREVA.

 

Jean-Claude BONNOT