D'un détail de l'histoire... viendra la révolution !

  

othon_et_suaire

Vitrail de l'Eglise de St HIPPOLYTE  sur Doubs..Saint_suaire

 

 

 

  De nouveau je reviens sur le Saint Suaire.. suite à un article qui certes semble rébarbatif... mais dont la rigueur n'est pas en doute.  Qualificatif qui sied bien par definition à toute science qui traite du fondamental (...)

  « Présenter l’iconoclasme comme l’essence du christianisme n’a pas de sens »  

  Il s'agit d'une opposition avec justificatif d'une publication antérieure faite sur le site en question à propos de la fameuse " guerre des images" qui sépara les empires romains d'orient et d' Occident..   D'où la recurrente querelle entre l'Occident et les  entités de l'Est de l' Europe et principalement la Russie Orthodoxe.

   Dans l'article il est question d' Eusèbe de Cesarée ( une pointure selon l' Eglise)  qui serait l'auteur d'un texte ou épître  adressée vers 315  à l’impératrice de Byzance affirmant qu’il est impossible de représenter le Christ au motif que la fusion en Lui des deux natures humaine et divine rendrait l’entreprise blasphématoire.

   Par la suite, les empereurs Byzantin ce sont émancipés de Rome et ont détruit systématiquement les représentations du Christ..

  Donc, pour en revenir au Saint Suaire... Pour ma part, il parait peu probable que Othon de la Roche - présenté comme celui qui aurait dérobé l'icone sacrée lors du saccage de Constantinople ... pour le rapporter en France... voir mes articles precedents -  se soit rendu detenteur de ce forfait ! (...) 

 Mais en aucun  cas - si on s'en réfère à la rigueur de l'article précité-  le Suaire n'aurait pu séjourner durablement à Constantinople sans être détruit !

 

 

  En clair, et c'est toujours ce que j'ai affirmé...  La famille De la Roche detenait la relique avant les croisades ! voir ici dans la dernière partie de mon exposé..  "http://www.altar-mythes-civilisations.com/histoire-al/"

 

 

Notons que le Suaire de Turin, est bien attesté en dépôt à l'église de St Hippolyte pendant 34 ans ( de 1418 à 1432 ). Les comtes DE LA ROCHE seigneurs du lieu en avaient la charge.

Afin d'éviter l'éclatement, un sujet en appelant un autre, résolument, dans cet exposé je ne suggère ici que les points originaux qui viennent étayer mon hypothèse . Voici donc un élément de poids:

. --Le Comte Othon De La Roche un des principaux chefs de la IV croisade aurait rapporté le Saint Suaire dans son fief du Comté de Bourgogne . Celui-ci fût même nommé " Duc d'Athènes " et établit par sa descendance une dynastie dites des " Megaskirs ".

Ce que l'on appela plus tard le " Duché français d'Athènes " dura de 1205 à 1311 ( date approximative de la fin des templiers). Ne trouvez-vous pas significatif ce " détail " après avoir suivi mon raisonnement ? Il est indéniable que, de par son nom et sa souche Othon De la Roche soit en lien direct avec la famille De la Roche à ST Hippolyte sur Doubs…. Mais allons encore plus loin…

Et si la famille De la Roche détenait le Saint Suaire depuis le début ?

En avançant une telle question, vous en conviendrez, nous changeons de POSTULAT !... Il nous faut imaginer cette fois que la dépouille du Christ et tous ses attributs (3 saintes reliques) auraient été déposée à "L'Autel des Mandubiens. Mon intime conviction m'incite dorénavant à relativiser cette orchestration, pour n'en retenir que le substrat. Avant tout, la religion chrétienne pour avoir été récupérée et imposée par les romains, reste bien un acte politique qui, se réclamant d'une légitimité spirituelle, certes contestable, en reste pourtant l'Echo. L'universalité qu'elle a toujours recherchée a fait office jusqu'à nos jours de véhicule au véritable message (…) . Les faits restant cependant les faits, la pérennité nécessaire au renouveau devra être établie par le " mea culpa " de l'Eglise, qui devra nous ouvrir ses archives secrètes. Affin d'insuffler cet acte salvateur, il me faut rappeler le rôle capital et révélateur des Templiers qui, à travers leur abnégation, ont maintenu la filiation sanguine et historique de la famille De la Roche (le sang Royal ou Saint Graal...). Ces chevaliers du Christ, en nous rétrocédant le Saint Suaire qu'il soit, fac-similé ou authentique, intercèdent donc de nos jours sept cent ans après, au rétablissement de la vérité historique. Cette dernière devant être constamment recherchée car elle est la Principale garantie de la voie pouvant conduire salut.