Le " HEROS " un élément indispensable en voie de disparition !

 

livre rousset

J'espace de plus en plus mes messages, mais comme je l'ai précisé ci avant, ce blog fait office de ré information et témoignage envers tous ceux , doués de conscience qui apprécient ou pas, ou n'ont simplement pas l'opportunité de s'investir comme je le fais.

  Là je tiens à répondre à l'article de Mr Rousset avec qui j'ai sympathisé -comme avec beaucoup- lors de son passage dans mon auberge.  Depuis, il a fait du chemin et je le félicite pour la poursuite de ses idées..  elles trouvent de plus en plus d'écho au vu hélas de l'actualité...  Il est ce qu'on appelle aujourd'hui un " lanceur d'alerte"

  Voici l'article de son blog et en illustration la couverture de son livre..

UNE NATION SANS HEROS NE PEUT PAS SURVIVRE ! (blog de Mr Rousset)

 

Voici mon commentaire :

Bien d'accord avec l'esprit de votre article Mr Rousset, seulement l'histoire interprétée par un mythe fondateur de notre société occidentale tel que l' Iliade, nous conte nos héros partis en guerre pour une femme " Hélène de Troie" ...  Motivation sublimée qui ne prend même pas la peine de d'évincer le véritable but de cette guerre à savoir la domination de la mer Egée..  Quant aux divinités sensées moraliser l'histoire... elles nous laissent bien le libre arbitre... pour autant les héros "demi-dieu" comme Achille meurent de leur orgueil : une flèche plantée par un plus faible dans son talon.

  De nos jours, si vous avez raison de faire le parallèle entre ces "barbares" non intégrés dans le système qui foncent au camion-belier dans la foule...et la passivité par manque d'idéalisme noble de nos concitoyens..  pour autant, le pire n'est pas toujours sur !   En effet, je m'étonne après tout du nombre restreint d'attentats.. C'est tellement simple une grenade dégoupillée dans la foule où des tirs à distance depuis une fenêtre.. comme autrefois avec un arc et des flèches...  Donc quelque part, la morale l’éthique –appelons-la comme on veut - a tout de même fait son œuvre... L'individu lambda est toujours capable de prouesses pour sauver son prochain.  C'est sur cette ferveur qu'il faudra compter à l'avenir ... en espérant que nos dirigeants actuels le comprennent assez vite , sinon ils seront emportés..

Jean-Claude BONNOT


Erreurs et vérités de nos prix Nobel... Guerres et Paix dans leur dépendance à l'économie.

Joseph Stiglitz a l'habitude de critiquer l'euro <b>MANDELA</b> ... un rebelle libyenbourse

   La sortie de mon livre m'ayant accaparé sur des sujets fondamentaux (...) je reviens dans l'agora pour y glisser mes remarques. En ce moment les principaux hommes d'état se recueillent aux obsèques de Shimon Péres, le considérant unanimement comme un être de paix ! Pourtant, je me suis souvenu avoir fait allusion à ce personnage dans un billet édifiant voici 5 ans. Il était lui même un fervant " va-t'en-guerre" il a confirmé ces propos en avouant qu'"une attaque militaire contre l'Iran était plus proche qu'une option diplomatique". 

  Bien entendu, on peut toujours objecter que je ne suis pas dans le "secret des dieux" ... alors par bienveillance, je retiendrai l'allusion de " paix inachevée" sur laquelle semblent s'accorder les grands de ce monde à propos de l'ex-dirigeant d' Israël.

 J'ai aussi retenu une phrase soit disant élogieuse,  lors des obsèques attribuée à ce prix Nobel de la paix  " ...Je ne me préoccupe pas du passé, mais de l'avenir ! " ... si sur le fond, je suis d'accord , sur la forme je le suis moins et dénonce la confusion entretenue.. car la loi de cause à effet nous prouve que les erreurs du passé, conditionnent notre présent et aussi l'avenir. Alors il nous faut sans cesse retranscrire au plus près la vérité historique afin de corriger réellement nos erreurs.. ci dessous, j'ai choisi cet article comme exemple.

     D'habitude, je me méfie de toutes ces récupérations "anti-euro" , mais là ce lien ( mentionnant un prix Nobel d'économie) est recevable et digne d'être partagé. En fait, la monnaie unique européenne, reposait surtout sur la volonté d'unir les gouvernements... Le déficit à 3% du PIB et la dette à 6% , présentés comme une théorie économique fiable a bien servi de leurre... autant le savoir. Cependant, il ne sert à rien de dénoncer l'hérésie, si on ne peut révéler le juste !

Jean-Claude BONNOT

 

 

Stiglitz: "L'euro a été un échec économique"

Le prix Nobel d'Économie critique une nouvelle fois la monnaie unique. Dans une interview à Quartz, il considère que la devise européenne divise les pays et qu'elle résulte "d'une foi aveugle" dans la mondialisation

 

 

"D'ALESIA AU CHRISTIANISME "... Le Mystère de l'an 0 !

 

AltarAlesia_Bandeau_2016-09v02

CouvJean-ClaudeBonnot3

 

 Avant de rebondir ou m'impliquer dans une action politique  en accord à l'éthique de ce blog, j'appose ici  la couverture, l'affiche publicitaire et le  synopsis de présentation de mon livre.  A ce stade, après avoir tergiversé avec plusieurs éditeurs (j'ai fini par me décider pour une maison à dimension humaine https://www.editions-maia.com/livre/dalesia-au-christianisme-le-mystere-de-lan-0/), j'ai du, pour mieux me faire comprendre de "professionnels" qui hesitent à me classer dans tel ou tel genre (essai, roman historique, esotérique, spirituel ou politique) ajouter un sous titre aussi intrigant que révélateur..

(...le Mystère de l'an 0 )

                                                             

                                                          

 

                                                           D’ALESIA AU CHRISTIANISME 

                                                             Le Mystère de l'an 0

 

 

       Enquêter et  produire une synthèse cohérente sur un sujet délicat où se mêlent identité nationale et substrat religieux, est un défi suspicieux de nos  jours.  Pourtant, je vous invite à me suivre sur une affaire historique et polémique franco-française qui toutefois concerne le monde entier (Jefferson n’a-t-il pas dit «  Chaque homme a deux patries, la sienne et la France ») .  A savoir, la localisation d’Alesia, conquise par les romains en 52 av JC. Cité considérée comme « sacrée » d’après certains auteurs antiques, qui à mon sens  est victime d’un escamotage pour dissimuler l’origine du Christianisme.     

     Le tout, introduit  d’un exposé -rigide de prime abord- mais vite étoffé  d’un scénario stipulant l’enlèvement et la récupération du Christ par un réseau de religieux déchus : « les Mandéens-Mandubiens »… peuplade mentionnée par César comme les habitants d’Alesia. Ceux-ci d’après ma version seraient en fait les récipiendaires de rites ancestraux, évoluant par la suite en société secrète qui,  en s’infiltrant parmi les Gallo-romains  fondèrent le Christianisme… 

     L’intrigue initiale romancée devient vite accessoire suite à l’orientation prise.  Toutefois, le couple de « touristes chercheurs » imaginés pour la circonstance,  parti en Grèce reconnaître les tombeaux de descendants d’un illustre inconnu -ancien chef des croisades-, parvient en transition à nous faire apprécier la période des Templiers. Ces moines soldats qui, dans leur implication ésotérique firent  trembler le Vatican et le pouvoir royal.  D’autant qu’ils sont à l’origine de la réapparition du Saint Suaire… Relique des reliques qui  s’inscrit comme une clé dans cet ouvrage.

      Dans les vifs débats des deux protagonistes où l’auteur se met en scène au côté d’une amie rencontrée peu avant au cours d’une réunion politique quelque peu «  New-Age », nous pourrons suivre les confrontations des valeurs auxquelles chacun se voue. Par la suite, au retour, chacun reprendra son parcours comme deux cheminements parallèles allant vers un même but, sans pour autant parvenir à fusionner.

Développement et  conclusion  nourrissent et édifient incidemment  « ce Troisième Testament  », dont l’on ne sait encore s’il s’agit déjà du réel ou de son écho.

     Le livre se termine à l’instar d’un précepte que j’aurais pu glisser dans cet ouvrage…. Mais peut être fallait-il donner, du temps au temps.

    « Inutile de dénoncer, l’hérésie, si l’on ne peut révéler le juste ! »

 C’est pourquoi, je me suis employé, tout au long de ces pages  à initier une directive que je détiens de bouddhistes  japonais qui m’ont aidé à me réaliser au sein de notre société Occidentale.   J’applique à cet effet, un diagramme édifiant sur le développement de la personne, auquel je me permets d’introduire le symbole fondateur qu’il m’aura été donné de reconnaître.

     En toute fin, pour ne point s’égarer, j’en reviens à rappeler que seule une archéologie libérée, à laquelle les citoyens donneraient les moyens de ses ambitions, est en mesure de servir de « garde fous ».

 

 Jean-Claude BONNOT

 

Pourquoi est ce important de retrouver Alesia à notre époque ?

 A l'occasion du Salon du livre de Besançon, auquel je ne participerai pas, faute de m'être inscrit  dans les temps ( en fait, cette manifestation est organisée par des agences commerciales parisiennes en partenariat avec les médias et les grandes maisons d'éditions). Un "régional de l'étape" tel que moi, qui plus est en retard, n'avait guère de chance d'être retenu. Nous avons donc décidé de nous installer sur le trottoir place St Pierre avec nos livres. 

  Voici la plaquette publicitaire que nous ditribuerons, afin d'interpeller sur la necessité de retrouver Alesia et l'origine du "Droit Fondamental" (spolié par l'Etat et les grandes religions) pour éclairer notre quotidien .

Jean-Claude BONNOT

 

Plaquette livre

Plaquette livre 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A propos de cette affaire d' Alesia, un débat decisif semble s'engager, voir ici l'article de l'Est Republicain

article ER Alesia, haro sur les universitaires

 

 

 

 

Descente aux enfers au sanctuaire des Mandubiens (habitants d' Alesia)

  Dans le cadre de la sortie de la dernière compilation de mon livre (où je confie cette fois l'inavouable) dont la sortie est prévue mi-septembre 2016 aux éditions Maïa,

nous proposons dans le cadre de notre association  des visites accompagnées à la grotte du Chateau de la Roche...  

Indice, voilà sur ce blog la description que je faisais de ce lieu voici quelques années  " Alesia, archéologie et les champs Elyséens ... révelations "

et voici la découverte qui l'an dernier a determiné cette nouvelle publication et l'organisation de ces visites sur les lieux, voulant de fait, prendre les citoyens à témoins ! "Après l' Eclaireur... l'Eveillé "

visites guidées (Zelda, Vivrax) (1) - Copie

visite à la grotte Aout 2016 - Copie action politique altar -les fédérés Thierry, grotte

 Notre véhicule ne suffit pas .. et à l'arrivée il faut souffler ... et s'équiper ... avant la descente aux enfers !

 

GROTTE ENTREEGROTTE SEPTEMBRE 2015 001 (9) baptème à la grotte

La descente par des escaliers taillés à même la roche est aisée ( 70 marches) mais , prévoir une bonne paire de bottes, une lampe de poche et un vetement chaud... à moins de braver les éléments à nu..

 

DSCF3831 DSCF3791  

 Arrivés aux abords de l'autel, énorme rocher plat disposé en travers de la galerie,  votre guide invoquera votre respect tout en vous contant les détails sur le rituel d'inhumation des défunts ensevelis dans le tréfond où rugit le  ruisseau sous-terrain. Cours d'eau de nos jours pratiquement tari, mais comparable au Styx, fleuve des enfers des anciens grecs... Celui-ci ressurgit en cascade, par une seconde grotte, transportant ainsi dépouilles décomposées et autres offrandes (pièces de monnaies) jusque dans le lit du Doubs en contre bas.

 

Petite grotte

 

 

 

Le tout dans une bonne ambiance relativisant ainsi la gravité du sujet !

 

druide, jardin

Comme ici à Pont de Roide pour un apéritif d'accueil à notre local "jardin des druides".

 

 

 

 


Les régions et leurs drapeaux, du cèdre du Liban au culte du Soleil ...

 

     

drapeau comtois                                                     Article Est Republicain du 20 04 2016

Drapeau à 10

     

Drapeau de Franche-Comté

 

     Le changement des régions administratives en France , semble s'être fait dans l'indifférence, tant les enjeux de notre politique Nationale sont primordiaux , qui plus est avec la pression du FN, en passe de ravir le pouvoir. 

    Sans doute une telle situation est elle accentuée par les médias parisiens, mais nous sommes tributaires d'un pays hypercentralisé. Dont l'organisation remonte aux temps où l' Église étendit son hégémonie en choisissant le rois des francs qui, en définitive le fit par l'épée..

    Pourtant, à l'époque médiévale différents seigneurs locaux ont su imposer  la reconnaissance et l'identité de leurs fiefs eux même définis par une géographie correspondant plus ou moins aux anciennes peuplade celtiques. Ces dernières étant délimitées par des critères païens, soit de l'ancien culte du soleil où les individus faisaient corps avec la terre nourricière;  d'un bassin versant à l'autre ou au-delà d'un fleuve, d'une chaîne de montagne etc.... 

       Au fil de l'histoire et des conquêtes, les considérations évoluèrent et au sommet subsista pendant presque un millénaire la concurrence entre la Bourgogne et la France . Querelle d'initiés et de filiation à propos de l'origine du " sang royal" . En effet, les souverains français sacrés à Reims par L'Eglise se prétendaient de " droit divins" ... à commencer par les premiers d'entre eux, Clovis et les mérovingiens .  Seulement, c'est par Clothilde, une princesse Catholique burgonde issue de l'actuelle Franche-Comté que le "sang divin" arriva dans les veines des rois Francs, jusqu' alors païens.

        Ce "sang royal" , pour certain" Saint Graal" , proviendrait de Jesus-Christ ou d'un lien de parenté très proche... soit d'êtres expatriés venus de la lointaine Judée ( ...)

         Le drapeau de Franche-Comté  " Lion d'or sur Azur"  (  le soleil sur le ciel bleu)   est en fait celui de Charles Quint surnommé " Roi du monde"  à la tête d'un Empire d'où le soleil ne se couchait jamais !   Seulement , ce grand monarque abdiqua pour vivre sa vie terrestre et renoncer à sa destinée céleste.

          Cet Empire était la survivance du Saint Empire Romain Germanique dont les territoires espagnols, l'Autriche et les Flandres faisaient partie intégrante , y compris la Franche-Comté qui faisait même fonction de "plaque tournante" et de légitimité en fonction de traditions aujourd'hui reléguées...

           Autres temps autres moeurs, de nos jours on feint une polémique à propos de ce drapeau qui d'après un représentant de la vielle école laïque...  n'existe pas et n'a jamais existé ! (voir article ER)  Avons nous vraiment mérité cela ?  A force de relativiser un passé, présenté comme douteux, dès lors qu'il ne dessert pas le pouvoir temporel on en néglige  la force de ses symboles ! Soit cet -étendard au lion d'or-  repris même par "Peugeot "ou "Belfort"   "  que nos "élites progressistes" occultent en se murant dans un politiquement correct négationniste...  un comble.

Jean-Claude BONNOT    

" Craigniez l'homme d'un seul livre ! "

                                                      

Nouvelle couverture livre

Je précise que cette couverture de livre en projet  a été inspirée du tableau (réalisé par Chantal Berard - Bernardin). Auquel nous avons ajouté l'entrée de la caverne d' Altar et le crâne évoqué dans cet ouvrage... au chapitre " Crâne et têtes dans l'art et la littérature "

 

 

    Hier soir et encore ,aujourd'hui, avec " l"évangile de la femme de Jésus"   RMC -à l'occasion des fêtes de Paques - diffuse des reportages sur les Mystère de la Chrétienté.  J'étais justement par mes humbles moyens en train de rédiger un nouvel ajout à mon livre qui abordera cette fois beaucoup plus sur la religion à l'origine de notre civilisation...  J'y relie évidement l'étrange disparition d' Alesia , dont les habitants " Mandubiens" étaient - d'après la cohérence de mes propos- en lien avec les "mandéens" la secte de Jean-Baptiste dont Jesus et Marie Madeleine faisaient partie... 

    A aucun moment dans les reportages de RMC, pourtant fort bien fait, avec de gros moyens, les mandéens ne sont cités, ni même la tête de Jean-Baptiste qui est pourtant exposé dans un reliquaire da la cathédrale d' Amiens où le me suis rendu ! Si les scientifiques voulaient des fragments d'os, pour les examiner au carbone 14, c'est pourtant bien dans ce crâne qu'il fallait en premier lieu se pencher !  .  Nous pouvons donc constater la volonté d'aboutir de nos médias aux ordres... Certes, ceux ci répondent à un légitime besoin de savoir des populations... alors il faut créer l'illusion et reléguer le chercheur parallèle dans la théorie du complot.

  Je vous livre  ici le début de cet ajout Prelude_d_ALESIA_au_CHRISTIANISME  et j'attends vos réactions.. la suite devant être encore une fois surprenante de cohérence. Surtout en ce qui concerne le Saint Suaire et l'avenir de l' Eglise !

   

TETE SUAIRE

 

 

 

 

Le Saint Suaire et l'affaire d' Alesia ... réédition !

   Voici l' avant projet de la couverture de la réédition de mon livre... Un ajout sur le Saint Suaire sera mis en avant... De quoi surprendre bien du monde et aller à l'essentiel...

 

livre projet

Voir ici dans ce billet, une explication sur l'apparition du Saint Suaire dans l'affaire d' Alesia.. LA QUETE DU GRAAL... légende ou réalité à redécouvrir..

.http://www.eclaireurcitoyen.fr/.../2012/09/23/25166286.html

 

 

 

     Je précise que cette couverture de livre en projet  a été inspirée à partir d'un tableau (réalisé par Chantal Berard - Bernardin) auquel nous avons ajouté l'entrée de la caverne d' Altar et le crâne que j'évoque dans cet ouvrage... Voici cet extrait dans le chapitre " Crâne et têtes dans l'art et la littérature "

       "Cette scène, bien que singulière, ne susciterait pas tant d'intérêt si un autre auteur connu sous le pseudonyme célèbre de Stendhal, avec son fameux roman « Le Rouge et le Noir », ne reprenait la même intrigue pour son épilogue. En effet une certaine Mathilde de la Molle, descendante du personnage exécuté en place de grève le 30 avril 1574 a, sous la plume de Stendhal, effectué la même singulière action en enfouissant dans une « grotte-chapelle » la tête de son amant guillotiné la veille.
Mais, cette fois, la situation géographique de ce rituel est très significative pour notre enquête. Il s'agit d'une grotte des montagnes du Jura, lieu qui pourrait être l'ancien fief de la famille de la Roche.
Voici donc cet extrait de la dernière page du roman « Le Rouge et le Noir » : « Mathilde suivit son amant jusqu'au tombeau qu'il s'était choisi. Un grand nombre de prêtres escortaient la bière et, à l'insu de tous, seule dans sa voiture drapée, elle posa sur ses genoux la tête de l'homme qu'elle avait tant aimé.
Arrivés vers le point le plus élevé d'une des hautes montagnes du Jura, au milieu de la nuit, dans cette petite grotte magnifiquement illuminée d'un nombre infini de cierges, vingt prêtres célébrèrent le service des morts. Tous les habitants des petits villages de montagne traversés par le convoi l'avaient suivi, attirés par la singularité de cette étrange cérémonie.
Mathilde parut au milieu d'eux en longs vêtements de deuil et, à la fin du service, leur fit jeter plusieurs milliers de pièces de cinq francs.
Restée seule avec Fouqué, elle voulut ensevelir de ses propres mains la tête de son amant…
Pourquoi Stendhal a-t-il eu besoin de terminer son œuvre par une telle scène, qui déroge par rapport à l'intrigue de son roman ? Certes, en amont de son livre, il consacre tout un chapitre à la reine Marguerite… Mais pour quelle raison un être aussi modeste que Julien Sorel, le personnage principal du « Rouge et le Noir », aurait-il mérité un tel cérémonial ? Pourquoi donc cette quantité de prêtres et les milliers de pièces en offrande ? L'allusion et la supposition est si tentante qu'il nous est permis d'envisager cette scène finale comme le principal motif de la réalisation de ce roman – oh combien intrigant – à commencer par son titre « Le Rouge et le Noir », les couleurs de l'Église."

Face aux migrants ... les "cassandres" prophètes ou pessimistes avertis ?

  

cologne

         Les débordements de la Saint-Sylvestre à Cologne, dont la plupart des responsables sont vraisemblablement des réfugiés, ont abouti à de nombreuses plaintes: désormais, elles dépassent les 500, dont 45% pour agressions sexuelles.

cassandre

Peinture de Cassandre par Evelyn De Morgan.                  

  Alors qu'on discute interminablement sur la déchéance de nationalité de quelques terroristes qui,  en devenant apatrides seront d'autant motivés pour passer à l'acte. Pendant ce temps,  des milliers de migrants s'installent dans notre jardin,  poussés par la misère et la guerre. La plupart étant de jeunes hommes déboussolés, comment s'étonner de débordements comme ceux de Cologne en Allemagne ?  

   Et ceci reste un moindre mal au vu du risque de rejet systématique du monde du travail que ces déracinés vont subir.. n'en deplaise à certains de nos dirigeants qui pensent ainsi renouveler une population active vieillissante .  Au mieux ces êtres humains seront les victimes de l'esclavage moderne qui se profile.

   Sur ce, différentes voix ou plumes tentent de nous éclairer et nous avertir, mais  ceux-ci sont aussitôt traités de Cassandre par les médias politiquement corrects..  alors que faire ? Si ce n'est comme moi s'impliquer sur différents forums et susciter un hypothétique écho.... voir donc ci dessous mon commentaire sur .. Boulevard Voltaire

"Le "nivellement par le bas " issu du "normal socialisme" lui-même découlant d'un Christianisme culpabilisant nous aura conduit à cette situation, soit à la médiocratie prévue par Nietzsche . Aussi avons nous laissé se développer des foyers infectieux comme la surnatalité dans des pays culturellement incapables d'y faire face... alors que la terre pourrait encore nourrir le double de ses enfants. C'est donc une question d'éducation... soit de Religion, quoi qu'on en dise... Mais celle ci devra se baser sur de réelles bases historiques... éclairée par une archéologie libérée afin de redécouvrir les vertus inhérentes d'une droit sacralisé ouvrant vers une nouvelle civilisation."

Jean Claude BONNOT

 

 

 

 

 

L' écologie est une chose trop sérieuse pour être confiée aux seuls écologistes !

  

climat

 

La qualité des eaux au Moyen Âge, les naissances des grandes industries au XIXe siècle, la globalisation des échanges, etc. chaque époque fait face à ses défis environnementaux. Mais l’écologie est une chose trop sérieuse pour être laissée aux écologistes.

Inspiré par une telle maxime, je me risque ici à faire le parrallèle avec le titre d'un de mes messages publié en 2010 "L'archéologie est trop importante pour être confiée aux seuls archéologues !" (que j'ai copié ci dessous )

   Je viens de reprendre cette phrase sur ce site souverainiste porteur "Climat, l’autre arme du mondialisme" En fait, je relaie volontiers des propos qui peuvent aller dans le bon sens, même si pour ma part le nationalisme n'est pas une finalité.

( en espérant ne pas être un jour condamné pour visiter des sites qualifiés d'extrème droite.... vu que je viens d'entendre au JT que l'on risquait plusieurs années de prison et une forte amende pour consulter plus de 2 fois un site djhiadiste )


Voici donc le genre de commentaire que l'on peut encore poster ... (sur mon blog aussi... vous ne risquez pas encore la prison)

Jean Claude Bonnot ·

J'apprécie la phrase " Mais l’écologie est une chose trop sérieuse pour être laissée aux écologistes. " que j'applique volontiers à l' archéologie.. Discipline qui n'a dans les esprits que peut de chose à voir avec l'écologie, pourtant , les notions de : beau, bon, bien et juste étaient bien présentes dans le coeur des êtres dés l'antiquité.... c'était même une religion régie par le soleil.
En effet, une véritable démocratie doit se doter de "garde fous"

 

 

 

 

25 avril 2010

L'archéologie est trop importante pour être confiée aux seuls archéologues !

Copie_de_FAUCHEUR_originelVoici ce que je viens de poster sur un forum de france 2  ( forum difficile à retrouvé mais qui était très fourni à l'époque...  voici ici un aperçu du relais que j'ai pu en donner... L'archéologie et la détection électromagnétique 

 

 

    A propos d’Alésia, le parc son et lumière en préparation sur le site officiel, compte justement sur la polémique pour faire son succès... Nous ne serions pas dans une telle situation si les véritables chercheurs s'intéressaient de plus près aux découvertes des détectoristes ; ces derniers, fouilleurs du dimanche, étant bien souvent des gens de terrain ... parfois plus renseignés, que les "spécialistes ayant avis autorisé"; moi-même m’étant documenté, chez ces "trafiquants".  Coté vertu officielle, il est indécent d'allé jouer les ethnologues chez les autres, quand on se montre incapable de faire la lumière sur l' histoire de notre propre civilisation. Le "complot" ne doit pas non plus servir de prétexte pour disculper  l'incapacité chronique de nos historiens à s'émanciper du pouvoir temporel. 
  Pour rappel, je vous signale que la commune de Mathay est voisine de Mandeure où les habitants s'appellent les Mandubiens, c'est à dire du même nom que les habitants d'Alésia (BG chap 68)     .
Sans doute d’inconséquents  archéos trouveront réconfort en supposant qu'il doit s'agir d'une dénomination ex –nihilo  (la plupart, se taisent pourtant par incompétence où de honte...) .   
  Puisque la situation est à ce point bloquée, en tant qu’ Eclaireur, je me charge donc d’avertir la «  population » des tenants et aboutissants de cette affaire sur notre vie quotidienne.  La France après ses monarques de droits divins ayant fait d’Alésia le symbole païen du nationalisme et de son hégémonie "unis les peuples celtiques pourraient défier l'univers" ( Bello Gallico). Du même coup, belle opportunité pour l’ Eglise de garder ses prérogatives, tout comme son consensus avec la laïcité…(laissons à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu)  Nous en sommes encore là aujourd’hui .  Le complot étant la complicité avérée entre la religion officielle et la république. 
  Sans doute tous nos "chercheurs-fouilleurs" amateurs ou archéologues, n'ont ils pas les mêmes visions des situations, mais un trésor attestant du raffinement d’une cité ignorée volontairement jusqu’à ce jour, vient de faire surface ! 
  Si la relation n’apparait pas évidente avec le présent d’aujourd’hui, sachez pourtant que l’archéologie est  une chose trop importante pour être confiée aux seuls archéologues !.  Le découverte de ce trésor par un amateur et sa publication immédiate dans la presse (d’autres cas hélas, ont été occultés, dans le secteur) restera dans l’histoire comme un grand bienfait pour l’éclairage de notre démocratie. 

Jean-Claude BONNOT