Le Saint-Suaire fascine toujours ! la "Relique des Reliques" de nouveau exposée !

 

 L'une d'entre vous vient de me prévenir qu'une nouvelle exposition du Saint Suaire allait avoir lieu.   Je vous fais suivre ici cette info.. tout en y ajoutant à la suite un de mes anciens message sur le sujet , d'octobre 2012;

 

      

<img

 

 

 

A Turin, le Saint-Suaire fascine toujours

  •  

INFOGRAPHIE- Exposée à partir de ce week-end, la relique attend la visite du pape François, prévue le 24 juin. La dernière ostentation remontait à 2010.

Dimanche 19 avril, à Turin, le Saint-Suaire sort de son tombeau. Une chape où il repose à l'abri de toute lumière où il attend dans un gaz inerte, l'argon. Après l'ostension de cinq semaines en 2010 et ses deux millions de visiteurs il n'aurait pas dû revoir le jour avant 2025, année jubilaire. Mais le pape François qui visite cette ville industrieuse du nord de l'Italie le 24 juin a souhaité se recueillir devant cette relique qui demeure une fantastique énigme scientifique. Elle est donc à nouveau visible pour deux mois, sur inscription (www.sindone.org) ...

 

Le Saint Suaire : La fin d'un mystère

VIDEO SAINT SUAIRE 1

 Copie de FAUCHEUR-originel

 Saint Suaire et disparition d'Alésia, instruments du Mystere institutionnel !

  

Pourquoi donc s'interesser encore l'authenticité de cette relique, alors que la plupart de nos concitoyens considèrent cette affaire comme un sujet de polémique à n'en plus finir; nourrie par des fondamentalistes superstitieux qui joutent avec leurs détracteurs ?

 
  A mon sens donc, quitte à surprendre la plupart, le changement viendra plutôt de la perte de confiance en nos institutions, soit de ses piliers ...et en l'occurrence le Christianisme.  Non pas que je développe une quelconque et démagogue haine des religions, bien au contraire...mais tant qu'à faire.... comme dit l'adage "Si tu ne sais plus où tu vas, regarde d'où tu viens !" . Donc, et pour rester dans l'actualité je vais encore citer le président des USA dernièrement à l'ONU suite à cette provocation douteuse du dernier film "anti-Islam"
"Ici aux Etats-Unis, un nombre infini de publications constituent des offenses. Comme moi, la majorité des Américains sont chrétiens, et cependant nous n'interdisons pas le blasphème contre nos croyances les plus sacrées", a-t-il souligné
   Cette phrase "nous n'interdisons pas le blasphème contre nos croyances les plus sacrées" m'a vraiment choqué ! Non pas dans son hypocrisie , mais dans l'inconscience et la superficialité qu'elle véhicule.  Comment en effet, peut t'on vivre dignement en ne s'opposant pas à de telles pratiques ? Et bien je vais vous le dire.... en cultivant et entretenant le mystère ! En effet, et là j'entre enfin dans le sujet... Le Christianisme, pilier de nos institutions, n'est plus basé sur la croyance, mais sur le flou du Mystère !  malheur et honte à celui qui recherche ou croit avoir découvert la vérité sur l'authenticité du Christ.  Comme, je l'explique dans un chapitre de mon livre page 113 " La religion parfaite" que l'on soit protestant où d'un autre courant...toutes les spiritualités où philosophies déistes  émanent ou doivent l'être de ce même tronc: le Christianisme  . L'athéisme, pour moi n'existe pas . Quant à la voie médiane du bouddhisme dont je suis maintenant, elle reconnaît la prépondérance des moyens et des artifices dont le Christianisme donne la meilleure démonstration par la résurrection.
  Seulement voilà... pour que la merveille demeure...il faut entretenir le Mystère ! Moi même dans mon premier livre "Le Mystère des Mandoubiens...habitants d'Alésia" (intégré dans L'Eclaireur) soutiens : La Vérité du Mystère ! Page 309.
 Mais , cette "vérité" si je ne la conteste pas dans l'absolu, n'a de valeur que si elle n'est pas entachée de mensonges ou d'obsurantisme  ! Et c'est justement ce que j'éssaye de dévoiler (...) en faisant le rapprochement entre la disparition d'Alésia et les gesticulations autour du Saint Suaire, affaire qui toutes deux sont noyées et instrumentalisées pour les besoins du MYSTÈRE INTITUTIONNEL !
   En clair...ais je du nouveau ?  Oui, mais encore faut il se mettre à mon diapason ! Pour se faire, je vous invite à visionner la vidéo en annonce... Puis vous serez en mesure de comprendre pourquoi j'emploie l'expression "Faux vrai" à propos de cette relique.  Vous verrez que le film nous parle de deux linceuls , l'un du corps et l'autre de la tête  (suaire d'Ovièdo)  .  Dans mon livre j'explique que la relique du corps  provient de la "grotte du Chateau de  la Roche"; soit le fief du fameux Othon de la Roche "
 Seigneur Franc Comtois bourguignon, qui aurait rapporté le Suaire en France, suite aux croisades.  Quant à la "tête"- distinctement séparée du corps sur le linceul- il s'agirait de celle de : Jean Baptiste... personnage reconnu par les Templiers, comme le véritable élu ! Celui ci aurait été décapité par Hérode et sa tête présentée sur un plateau ! Delà à ce quelle soit momifiée est conservée...jusqu'à l'arrivée des croisés, c'est très plausible. D'autant pus que le procès des templiers évoque une relique, une tête ou "Baphomet" honorée par hérésie par ses moines soldats. 
  En fait donc, comme je l'évoque dans mon premier livre... Depuis la plus haute antiquité, un rituel subsistait consistant à ensevelir les hauts dignitaires ou élus dans les eaux d'une caverne située aux confins des voies de communication fluviales, lieu que je nomme "ALTARE MANDUBIORUM " - Autel des Mandubiens- Ces derniers sont cités par César comme les habitants d'Alésia ( BG chap 68 liv 7) .  Ce sanctuaire païen, serait devenu au fil des siècles un gisement considérable de reliques en excellent  état de conservation, du fait sans doute de leur conditionnement en cercueils de tuf immergés, soit en anérobie.
   Donc, voilà, comment j'explique la détention du suaire par la famille De La Roche...héritiers des contes de Bourgogne.  La TËTE de Jean- Baptiste ayant été habilement greffée sur un linceul où figurait (par un procédé impossible à démontrer..faute de temps)  le  corps d'un  supplicié, commun à l'époque! Et pourquoi pas celui du Christ ! 
  Dans une telle hypothèse...il n'est donc plus question de résurrection, le corps s'étant imprimé suite à un long séjour au contact de "l'objet" ...telle une feuille dans un livre.
  A vous de voir donc si je blasphème ou relance le Mystère. Il n'empêche que de ce point de vue, je peux vous assurer être au plus proche de la vérité...à vous de voir, si vos conceptions et foi peut en faire l'économie. Mais j'en doute.
Jean-Claude BONNOT
PS: Il est vrai que là, je ne risque pas ma tête... et j'en remercie nos institutions...quant à mon âme...


EOLIENNES ... un leurre écologique !... énergivore d'argent public !

 

 

Eoliennes du LomontEoliennes du Lomont

 

     J'en viens de nouveau à relayer les groupes de citoyens qui comme mon ex association où j'étais secrétaire ( ALED ) luttent contre l'escroquerie écologique des éoliennes....

 Voici ci dessous des arguments ainsi qu'un témoignage suivi d'une sollicitation que je ne peux honorer pour l'instant ... Pour autant,   avoir raison... au détriment de l'interêt public, n'est pas une fin en soi (...)

 Bonjour, Mr BONNOT

 

Le combat des Franc-Comtois contre l’éolien industriel que vous avez initié, n’est pas terminé. Devant la multiplicité des investissements à venir, un vent de fronde se lève des quatre coins de la Région au travers d’un Collectif dont la prochaine réunion se tiendra à Besançon (lieu non encore défini) samedi 14 février prochain.

 

J’ai bien aimé vos réactions de juillet 2008 :

----- Original Message -----
From: jc-bonnot
Sent: Monday, July 28, 2008 9:02 PM
Subject: Eoliennes

Jean-Claude BONNOT ex secrétaire de ALED (Alerte Lomont En Danger)


LE SOUFFLE DU DOUTE...

Après l'engouement en faveur des éoliennes, il semble bien que l'Eldorado promis soit un mirage ! Trop beau pour être vrai... Pourtant, l'alerte avait bien été donnée par quelques opposants, mais ceux ci ont été à dessein ridiculisés et utilisés (...) .
Les contraintes économiques, environnementales et sécuritaires qui viennent d'être infligées aux porteurs de projets éoliens (article de l'Est Républicain du 23/7/2008), arrivent certes un peu tard (comme au Lomont) mais accréditent les arguments que notre association avaient évoqués en son temps...
A savoir entre autres que cette "guerre pour l'environnement" était en fait une affaire d'argent ! on comprend dés lors pourquoi le promoteur du parc du Lomont EOLRES, a rapidement vendu à la banque australienne Macquarie... Derrière la présentation altruiste, faisant apparaître la viabilité du processus comme salutaire, se cachait la loi impitoyable du marché. La privatisation d' EDF étant inéluctable, le rachat du courant à prix prohibitif , sera donc revu à la baisse, condamnant de fait l'énergie éolienne (entre temps , l'abonné devra supporté les frais). Vont suivre également toutes les contraintes de la désaffection des investisseurs... comme l'entretien et la garantie de fonctionnement des "fermes" en exploitation.
Causes et conditions sont donc réunies pour que les budgets (déjà faméliques) des collectivités locales ayant été tentées par cette manne " courant d'air" doivent prochainement, supporter les nouvelles friches industrielles.
Espérons (pour terminer sur une note positive) à la vue et au son de ces futurs totems brinquebalants , que les citoyens prennent enfin conscience de la responsabilité de leur environnement et que la résistance s'organise.
Dans cette affaire beaucoup vont avoir l'impression d'avoir été abusés... Cependant, si les acteurs "des maquis du Lomont" ont été honorés comme il se doit à la libération... Je doute néanmoins de voir un jour les membres de notre association recevoir une médaille...

[...]

Jean-Claude BONNOT juillet 2008 Chapelle d'Huin
http://www.relaisdessalines.com/

 

Si ce combat est encore le vôtre, je suis prêt à vous transmettre plus d’informations sur le Collectif Franc-Comtois qui s’est formé le 10 janvier dernier.

(A ce jour, environ 180 machines devraient hérisser à cour terme, le ciel franc-comtois.)

Dans l’attente, vous trouverez en pièce jointe, une carte régionale qui  répertorie tous les sites actuellement à notre connaissance sensés promouvoir la Franche-Comté au rang de ‘’Terre de Tourisme’’, de ‘’Curiosité remarquable’’, d’  ‘’Avenir de l’Ecologie Industrielle’’….  Et plus si affinité !

 

Très sincèrement vôtre,

 

André CHAVANNE

5, Le Sorbier

70000 ANDELARRE

Président de ‘’ l’Association des Evêques aux Cordeliers’’

Association anti-éoliennes

Tél :    0 384  750  215

Port : 0 686  432  610

Andrechavanne0569@orange.fr

 

 

 

 

L’énergie nucléaire est beaucoup plus écologique que les éoliennes!!

 

 

LE VENT N'EST PAS ÉCOLOGIQUE !

http://metamag.fr/metamag-2820-LE-VENT-N-EST-PAS-ÉCOLOGIQUE---.html



Michel Gay
le 10/04/2015

 

Qui l'eut cru : la production d'électricité par les éoliennes n'a rien d'écologique !

 

Les éoliennes ne poussent pas sous le soleil en les arrosant. Ce moyen de production d'électricité dit "écologique" nécessite des matériaux ainsi que des travaux industriels et d'entretien. Il ne suffit pas juste de récupérer l'énergie produite… quand il y a du vent.

 

Une éolienne récente de puissance 2 mégawatts (MW) mesure environ 150 m de haut en bout de pale (environ 100 m pour le mât) et sa durée de vie est de 20 ans. Sa construction nécessite 425 mètres cubes (m3) de béton et 40 tonnes d'acier . Le poids total des matériaux de construction atteint presque 1200 tonnes .(Rotor (moyeu et pales) 50 T, nacelle 90 T, mât 180 T, fondation 800 T). Des "composites" entrent dans la fabrication des pales (3 fois 7 tonnes, soit 21 tonnes par hélice), des métaux (dont le cuivre) et des "terres rares" composent la nacelle et le générateur, ainsi que 300 à 400 litres d'huile de lubrification et de refroidissement.

En étant optimiste, son facteur de charge, en moyenne en France, est de 23% (temps de fonctionnement en équivalent pleine puissance), soit environ 2000 heures par an .(Un an = 8760 heures).

Sur sa durée de vie, cette éolienne produira donc 80 gigawattheures.(2 MW x 20 ans x 2000 h/an = 80.000 MWh = 80 gigawattheures).

 

Or, la durée de vie d'un réacteur nucléaire EPR de 1650 MW est de 60 ans (minimum prévu). Sa construction nécessite  85.000 m3 de béton et 40.000 tonnes d'acier . Son facteur de charge prévu est de 85%, soit environ 7500 heures/an.

Pendant sa durée de fonctionnement, ce réacteur produira donc au minimum… 9000 fois plus que l'éolienne (742.500 GWh) En d'autres termes, il faudrait 9000 éoliennes de 2 MW pour produire autant d'électricité que l'EPR, mais de manière beaucoup plus erratique puisqu'il n'y a pas toujours du vent, et pas forcément corrélé avec le besoin.

 

Ainsi, chaque GWh produit par une éolienne de 2 MW nécessite environ 0,2 m3 de béton et 0,5 tonne d'acier tandis qu'un réacteur nucléaire de 1650 MW n'en nécessite respectivement que… 0,12 m3 (soit presque deux fois moins de béton) et 0,05 tonne (soit.. 10 fois moins d'acier) !

 

Qui a dit que produire de l'électricité avec du vent était écologique et minimisait l'impact sur la nature ?

 

 

M.Rousset
www.marcrousset.over-blog.com

 

 

A vendre/ Gravure sur annexion de la Franche Comté- prise de Salins.

 

 

 

 

 

tableau salins

 

http://www.relaisdessalines.com/

 

Propriétaire exploitant d’une auberge ( ancien relais de sel  ) sur la route de Salins le Bains à proximité de Pontarlier, j’ai acquis  cette gravure voici plus de 25 ans …  mais je dois me résoudre à la mettre en vente  (…) .   Patrimoine à la fois régional et national, cette figure représente un épisode clé de l’annexion de la Franche Comté,  il serait regrettable que celle-ci soit remisée dans une collection privée…   C’est pourquoi je me permets de la proposer à diverses collectivités locales en parallèle   de son exposition sur un site de vente aux enchères.

Jean-Claude BONNOT

 

Ci-dessous,  différents descriptifs…. La ville de Salins les bains en possède un exemplaire.

 

 

 

 

 

Salins les Bains

 

 

 

Domaine

estampe

Dénomination

 

Auteur/exécutant

MEULEN Adam Frans van der (d'après) ; BOUDEWYNS Adriaen Frans (graveur)

Titre

La ville de Salins, vue d'ensemble prise du sud en 1674

Période création/exécution

2e moitié 17e siècle

Lieu de conservation

Salins-les-Bains ; musée Max Claudet

Numéro d'inventaire

2011.0.22 ; 260 (inventaire ancien)

N° 24

 

 

 

roi soleil 2

 

 

NOYER LE POISSON ! ? NENI MA FOI ! ALESIA ON SAIT PAS OU C'EST !

 HAUT-DOUBS Alésia : la bataille aurait finalement eu lieu aux Fins, près de Morteau

le-fameux-professeur-peugeot-photo-dr

 

 

En ce premier avril, il fallait si attendre  vient de paraître un article à propos d' Alesia que je juge complaisant.. même si la satire entretenue sur cette affaire devient désolante . Voici mes commentaires qui, en ce jour propice aux plaisanteries.. seront publiés..

 NOYER LE POISSON ! ?  NENI MA FOI !

"Je ne sais si cet historien archéo porte vraiment le nom de "Peugeot" , mais  je lui tire mon chapeau ! Même s'il se montre complaisant ainsi avec le système. En effet, de nos jours il est devenu politiquement correct de tout noyer dans le superficiel pour faire passer autant que faire ce peut les mensonges de l'histoire comme des nécessités du moment...

  De fait, les citoyens pensent avoir d'autres préoccupations... pourtant la vérité historique au sujet d' Alesia permettrait de s'interroger sur le bien fondé du Droit ! lié à la dénomination du massif du JURA (juss, juriss, justice  en latin) ; ce qui éviterait les conflit actuels ! c'est tout l'objet des recherches ! AVE CESAR."

JC BONNOT 01.04.2015 | 16h32

 

Alesia des Mandubiens.com

 Toutes les occasions sont bonnes pour relancer cette affaire.. même un premier avril.. comme quoi il n'y a pas de fumée sans feu.

 Je suis l'auteur de la thèse Alesia Pont de Roide... où je situe l'oppidum  des Mandubiens ( hommes du Doubs) cités par Cesar dans la guerre des gaules.  Quoi de plus logique de situer cette ville où bascula le monde antique à quelques kms d'un théâtre gallo-romain de 20 000 places au bord du Doubs ?  Mais bon, l'origine du Christianisme et l'avènement de notre ère justifie amplement à mon sens la polémique sur la disparition d'une grande métropole religieuse. Pourtant, si on ne sait plus où on va le mieux est de regarder d'où l'on vient !

JC BONNOT 01.04.2015 | 13h46