Copie_de_FAUCHEUR_originelSi la science a pour objet de nous éclairer, parfois elle nous bouscule par des paradoxes que certains esprits avisés, voire parfois mêmes inconscients nous insufflent comme autant de peaux de bananes.
   Dans le très sérieux site  « Futura –Science » qui me post chaque jour un message, j’ai lu un texte intitulé sur un sujet qui bien que difficilement abordable, m’a tout de même renforcé dans mes conceptions… En effet, s'il semble insensé que notre monde ait pu être créé en 7 jours (bien qu'il s'agisse d'une métaphore, comme l’indique la genèse biblique) , pour ma part, il est tout aussi incongru de concevoir être surgit d’une explosion originelle (Bing Bang) spontanée… A cet effet, en guise d’info, afin que chacun se fasse son opinion voici un morceau choisi de ce texte où nous voyons surgir une référence (certes vite contenue)  à la cosmologie hindouiste, suivi plus bas d’un extrait du Sutra du Lotus, livre comparable à la bible, pour le bouddhisme.   Religion (dans le sens relié) et non seulement philosophie, comme beaucoup aiment à le penser (…) qui est loin de s’opposer, voire même d’être contredite par une science qui avance par paliers. Alors que nous même dans notre espace temps en sommes réduit à spéculer sur une vérité. La redécouverte des textes sacrés, à la lumière des hypothèse scientifiques actuelles, sera sans doute le véritable Bing Bang du 21 e siècle.

 

Des preuves d'un avant Big Bang dans le rayonnement fossile ?

 « Cette étrange réminiscence de la cosmologie hindouiste ne tenait cependant pas compte du second principe de la thermodynamique, voulant que l’entropie ne cesse de croître dans un système clos. D’après les calculs de Tolman, chaque début d’un nouveau cycle de l’univers devait pourtant s’accompagner d’un accroissement de l’entropie de la matière et du rayonnement qu’il contenait. Or, l’entropie de notre univers étant finie et finalement assez faible, cela cadrait mal avec la notion de cycles éternels.

On sait aujourd’hui que notre univers est en expansion accélérée du fait de son contenu en énergie noire. Il semble que sa géométrie soit très proche d’être plate, c'est-à-dire que nous n'arrivons pas à définir si nous sommes dans un univers clos fini ou dans un univers déjà de taille infinie mais en expansion. Dans tous les cas, si l’énergie noire est bien décrite par une constante cosmologique ou un champ de quintessence la rendant toujours répulsive, notre univers continuera son expansion accélérée pour l’éternité.  »

 

dico

Extrait du chapitre XVI du Sutra du Lotus

DICTIONNAIRE

Accueil

 


Hommes à la foi sincère, depuis que je suis vraiment devenu Bouddha un temps incommensurable et infini ce centaines de milliers de millions de milliards de kalpa s'est écoulé. Cela est comparable à un homme qui réduirait en grains infimes 500, 1000, 10 000, 1000 000, 10 puissance 12 d'infinités des 3000 de grands mille mondes. Qu'ensuite cet homme se dirige vers l'est et quand il a franchi 500 1000 10 000 100 000, 10 puissance 12 (nayuta), 10 puissance 51 (asogi) de contrées, il laisse tomber une particule et repart vers l'est jusqu'à épuisement de toutes les particules ; homme de foi sincère, concevez vous cela ? Toutes cette multitude de mondes, est-ce que vous pouvez en imaginer l'ordre de grandeur ? "
Le bodhisattva Maitreya et les autres s'adressèrent au Bouddha : "Vénéré du Monde, cette multitude de contrées incommensurables et infinie, nous ne pouvons la dénombrer. Tous les auditeurs-shravakas et pratyekabuddhas avec leur sagesse sans écoulement ne peuvent en concevoir le terme. Bien que nous soyons parvenus au stade d'avaivartika nous sommes incapables de comprendre. Vénéré du Monde, ces mondes sont infinis et sans limites."